Hub des Savoirs

Accueil / Bases de connaissance / Migration / Activités / La sensibilisation sur les droits des migrants

La sensibilisation sur les droits des migrants

14 novembre 2021

Depuis sa création en 2005, le Conseil des Migrants Subsahariens au Maroc ne cesse de défendre les droits de migrants et promouvoir leur régularisation dans diverses manifestations à travers des actions de plaidoyer. Saluant les nouvelles orientations de Sa Majesté le Roi MOHAMED VI sur la régularisation des migrants, le CMSM a vite saisi l’occasion avec l’appui du CNDH, pour sensibiliser les migrants vivant dans les différentes forêts du Nord et de l’Est du Maroc, considérés comme berceaux de sa création, étant donné que la campagne de régularisation a eu un impact très limité sur ces populations par manque d’information, et aussi à cause de la méfiance et du refoulement vers les frontières par les forces de l’ordre.

Pour commencer cette opération, le Conseil des Migrants Subsahariens au Maroc, a mené une enquête dans des villes de Tanger, de Nador et Oujda en collaboration avec quelques associations de la plate-forme des associations et communautés des migrants, à savoir ALECMA, CCSM et FASED, afin d’apprécier le niveau d’accueil de la nouvelle politique de la régularisation et son impact auprès des migrants.

Ayant compris après cette enquête au Nord – Est, que les migrants vivant dans des forêts (surtout près de Nador) étaient sous informés de cette nouvelle politique migratoire au Maroc, le Conseil des Migrants Subsahariens au Maroc a cherché à rencontrer les autorités et Certains représentant de la société civile de Nador autour d’une table-rond afin de facilité cette campagne de sensibilisation.

Etaient invités à cette table-ronde :
Le Wali de Nador ;
Le Président du CRDH Nador ;
Le Président de l’AMDH Nador ;
Le Président de l’ASTICUDE ;
Le Représentant de la délégation de la migration de Nador ;
Le Représentant de « Médecins du Monde » ;
Les chefs des communautés subsahariennes de forêts

L’objectif de cette table-ronde était d’informer et sensibiliser les migrants de ces forêts, de les accompagner vers le bureau des étrangers sous une couverture sécuritaire contre les arrestations dans la ville, qui est l’un des freins à l’information sur l’impact de la régularisation.
A la sortie de cette table-ronde qui fut un succès, qui s’est tenue dans l’enceinte de l’église catholique, le CMSM a mis en place un plan de travail en partenariat avec l’ASTICUDE et l’aide de la délégation de la migration de Nador ainsi que des chefs des communautés

Avril 2014, le CMSM avec l’aide du CNDH et en partenariat avec l’ASTICUDE sensibilise les migrants pour la régularisation dans la forêt de Bolingo à Nador
Après la sensibilisation, le Conseil des Migrants Subsahariens au Maroc, a constaté que bon nombre des migrants avaient des perceptions négatives sur cette nouvelle politique, qui était plutôt interprétée comme un moyen de recenser les migrants selon les communautés pour le refoulement. Ayant bien compris l’impact de cette régularisation, les préoccupations des migrants vivant dans des forêts ont essentiellement porté sur leurs identités et des cinq ans de vie au Maroc, car lors des rafles effectués par des forces de l’ordre marocaines, il arrive souvent que leurs affaires personnelles soient brûlées, beaucoup de migrants ont ainsi tout perdu.

Grâce aux moyens mis en place par le CNDH et l’implication de l’ASTICUDE, le CMSM a pu contribuer la sortir des migrants des forêts jusqu’aux différences ambassades à Rabat pour l’obtention d’une carte consulaire ou d’une attestation de nationalité prouvant leurs identités. A ce jour, près de 100 migrants ont été bénéficiaires de cette procédure.

Toutefois, un autre obstacle se dressait devant les migrants, celui de la bureaucratie de l’opération. Les rares cas des migrants qui se sont rendus au bureau des étrangers, ont été confrontés à des agents de l’administration qui ne parlent ni Français ni Anglais et qui se sont dans certains cas montrés hésitant à leurs fournir des informations et de remplir les formulaires. C’est ainsi que le CMSM pour mener à terme sa mission, s’est proposé avec l’ASTICUDE pour venir en aide aux migrants en les accompagnant au bureau des étrangers afin qu’ils puissent remplir les formulaires.
Mai 2014, le CMSM suit l’évolution de la régularisation des migrants au bureau des étrangers de Nador

Téléchargez la page au format PDF