Hub des Savoirs

Accueil / Centre de ressources / Plan communal de développement d’Eseka

Plan communal de développement d’Eseka

Commune d’Eseka
PNDP, Olsafro
Cameroun
Octobre 2015

1er février 2021

La Commune d’Eséka vient de terminer le processus d’actualisation de son Plan de Développement Communal (PDC) élaboré en 2008.
Cette actualisation réalisée avec le concours technique de l’OAL ASAFRO (cf. Contrat n° 003/CS/DDMAP-NK/CDPM du 28 septembre 2014), permet aujourd’hui à la Commune, de disposer, après un processus participatif, d’un Plan Communal de Développement (PCD) dont l’objectif global est de doter la Commune d’une vision de développement durable.
Cette vision est en cohérence avec la vision du Cameroun à l’horizon 2035 et les orientations du Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE) sur dix (10) ans.
L’approche méthodologique utilisée dans le cadre de cette actualisation s’articule autour de sept (07) étapes qui sont :
- la préparation de tout le processus ;
- le diagnostic participatif (DIC, DEUC, DPNV) ;
- la planification ; - la mobilisation des ressources ; - la programmation (PIA, CDMT) ; - la mise en œuvre du PCD ;
- le suivi-évaluation.
Cette approche méthodologique a permis la participation effective de toutes les parties prenantes (Le Préfet, le Sous-préfet, l’Exécutif Communal, les Sectoriels, les Conseillers Municipaux, les membres de la société civile, les Chefs de villages, les populations des villages concernés et le personnel communal) au processus à travers des observations directes, des travaux en groupes socio professionnels, des séances en plénières et des interviews semi-structurées.
Les résultats du diagnostic participatif conduit dans 28 secteurs et à travers le DIC, DEUC et DPNV révèlent entre autres, une Commune pauvre en infrastructures socio-économiques de base, avec un développement mitigé de son économie locale, les atouts et potentialités dont elle dispose n’étant pas suffisamment exploités.
Cette situation est à l’origine de nombreux problèmes que connait la Commune et qui ont été également relevés lors des différents diagnostics. Il s’agit notamment :  de la difficulté d’accès à une éducation de qualité ;
 de l’insuffisance de la couverture des villages en réseau électrique ;
 de la difficulté d’accès aux soins de santé de qualité ;
 de la difficulté d’accès à l’eau potable ;
 du mauvais état des routes en terre et des routes bitumées ;
 de la difficulté d’accès aux infrastructures sportives de qualité ;
 de la difficulté de développer une économie locale porteuse ;
 de la gestion approximative du patrimoine et des terres.
L’analyse de ces problèmes a permis d’identifier les causes pertinentes et les axes stratégiques sur lesquels la Commune veut et peut agir à court, moyen ou long terme. Les ateliers de planification organisés par la suite ont permis à la Commune d’élaborer un PCD qui prévoit un certain nombre d’actions/projets dans les 28 secteurs et dont plusieurs sont liés à l’amélioration de l’accès aux services sociaux de base et au fonctionnement de l’Institution Communale.
Le développement de l’économie locale et la création d’emplois sont autant d’axes identifiés pour atteindre les objectifs des résultats escomptés.
Quelques axes de renforcement de la Commune ont été identifiés et concernent les ressources humaines, les ressources financières, le patrimoine communal et les relations. Ce renforcement va permettre à la Commune d’améliorer sa gouvernance locale, notamment ses relations internes et son efficacité, en identifiant de nouvelles Niches de recettes et en sécurisant davantage ses ressources propres.
Le Coût du PCD de la Commune d’Eséka est estimé à 17.266.100.000 (Dix Sept Milliards Deux Cent Soixante Six Millions Cent Mille) Francs FCA. La Commune compte mobiliser pour les trois prochaines années, dans le cadre du CDMT 2015 - 2017, des ressources financières d’un montant de 1.704.220.484 (Un Milliard Sept Cent Quatre Millions Deux Cent Vingt Mille Quatre Cent Quatre Vingt Quatre) Francs CFA, et pour la première année 2015, dans le cadre du Plan d’Investissement Annuel (PIA), des ressources financières d’un montant de 779.821.184 (Sept Cent Soixante Dix Neuf Millions Huit Cent Vingt Un Mille Cent Quatre Vingt Quatre) Francs CFA qui serviront à la réalisation de certains microprojets prioritaires concernant notamment :
 la construction/réhabilitation des salles de classe ;
 la réhabilitation des routes ;
 la construction/réhabilitation des points d’eau ;
 l’extension du réseau électrique dans 06 villages. A l’issue du processus d’élaboration du PCD de la Commune d’Eséka, un dispositif de suivi évaluation du PCD a été mis en place ainsi qu’un Plan de communication.
Des espoirs sont permis pour que la Commune d’Eséka émerge bien avant l’horizon 2025 et que la ville d’Eséka, Chef lieu du Département de Nyong et Kellé connaisse une certaine renaissance en mesure de lui permettre de reprendre sa place d’autan, celle d’une métropole des années cinquante.
La Commune d’Eséka, accompagnée par les Pouvoirs Publics, devrait s’investir à cet effet dans l’amélioration du niveau de ses recettes propres et dans la recherche des partenariats nécessaires au financement des divers projets prioritaires identifiés.

Téléchargez la page au format PDF