Hub des Savoirs

Accueil / Africités / Marrakech 2018 / Sessions ouvertes / Vers la construction d’un réseau méditerranéen des habitants

#AF8 Vers la construction d’un réseau méditerranéen des habitants

Cette rencontre vise à la mise en place d’un réseau international d’organisations d’habitants à travers les pays riverains de la mer Méditerranée, de résidents et de migrants, en partenariat avec les autorités locales qui partagent l’approche des droits humains dans la mise en place de politiques du logement, d’urbanisme et de gouvernance démocratique. Il s’agit de la première étape commune entre des organisations et des institutions qui ressentent l’exigence d’ échanger des expériences, définir des stratégies communes, construire de la solidarité internationale pour le droit au logement et à la ville et pour favoriser la liberté de circulation et du droit à résider dans des villes accueillantes, multiculturelles, multiethniques, en sécurité et avec dignité. Il est désormais impératif et urgent de nous attaquer aux causes profondes de ces problèmes qui provoquent l’appauvrissement et l’inégalité des habitants et de nos territoires, et mettre en marche des propositions transformatrices émanant des quartiers et des collectifs urbains connectés à travers la Méditerranée. La rencontre promeut un projet de mobilisation et formation locale/internationale qui, à partir du protagonisme des sujets directement concernés, encourager à résister à la spéculation immobilière, à l’exclusion sociale, à la guerre entre pauvres et au racisme qui s’auto-alimentent à travers le mal logement et les expulsions d’un versant à l’autre de la commune mer Méditerranée. Les intervenants proviennent non seulement du Maroc, de la Tunisie, de l’Espagne et de l’Italie, mais aussi d’autres pays de l’Afrique, tel que le Kenya, Nigeria, Afrique du Sud et Zimbabwe, également concernés par la proposition car ces pays sont souvent l’arrière garde d’où arrivent les migrants, nouveaux habitants du bassin de la Méditerranée.

Rapport
Une centaine de personnes, organisations sociales, autorités locales et experts progressistes des pays riverains de la Méditerranée, ont participé à la rencontre organisée par l’AIH à Africités 8. Un Comité de pilotage du Réseau Méditeranéen des Habitants s’est mise en place. Prochaine réunion à Marseille, parallèlement à la “Rencontre des deux Rives”(Marseille, Juin 2019) qui veut relancer la Union pour la Méditerranée.
Une centaine de personnes, organisations sociales, autorités locales, experts et universitaires progressistes des pays riverains de la Méditerranée, Tunisie, Italie, Maroc, Espagne, France ainsi que du Ghana, Zimbabwe, Bénin, Sénégal, ont participé à la rencontre organisée par l’Alliance Internationale des Habitants, à Africités 8 le 23 novembre 2018 à Marrakech. Une session riche en échanges d’expériences, et de partage de stratégies dont l’issue fut une voix-voie commune pour soutenir le droit au logement, à la terre et à la ville de tous les habitants, résidents et migrants, libres de circuler dans les pays du bassin méditerranéen.
Vers la construction d’un Réseau Méditerranéen des Habitants, c’est parti
Un Comité de pilotage du Réseau Méditerranéen des Habitants s’est mis en place avec pour prochaine réunion à Marseille, en juillet 2019, parallèlement au sommet intergouvernemental de l’Union pour la Méditerranée, qui rassemble en son sein 43 pays d’Europe et du Bassin Méditerranéens dont 28 états membres de l’Union Européenne et des pays méditerranéens partenaires d’Afrique du Nord, du Moyen-Orient et d’Europe du Sud-Est.
Un bassin Méditerranéen regroupant plus de 500 millions d’habitants des 22 pays riverains, affectés par les mêmes politiques néolibérales causant, in-urbation des campagnes en crise, migrations de l’Afrique sub-saharienne appauvrie, spéculation immobilière insoutenable aux populations et destruction de l’environnement, souvent gouvernés par une nouvelle génération de politiciens racistes et nationalistes qui l’ont transformé en hécatombe pour des dizaines de milliers de migrants en l’espace de 4 ans, érigeant des barrières et soufflant sur la guerre entre pauvres. Le manque de moyens pour faire face à ces problèmes a été dénoncé par les autorités locales en place et les organisations populaires citoyennes, d’où la nécessité de plus en plus urgente de joindre nos efforts et de nous organiser.
Cette session est le résultat de cinq années de travail, d’échanges et de solidarité. La première réunion ayant lancé le processus du réseau a eu lieu au FSM, mars 2013 à Tunis, à l’Assemblée Mondiale des Habitants, puis s’est poursuivie en octobre 2013, lors des 1ères Assises pour le Droit au Logement Décent à Tunis, à l’Assemblée Mondiale des Habitants au FSM 2015, à Africités 7, Johannesburg et enfin à la session Habitants lors de Africités 2018 à Marrakesh.
Le défi et le rêve est de mettre ensemble des organisations d’habitants de la Méditerranée pour soutenir cette dynamique et ces convergences en une plateforme de voix indépendantes, avec le soutien des autorités locales, des institutions et des experts progressistes, ensemble pour des politiques appropriées pour lutter pour les droits humains, pour le droit de résider, le droit au logement, à la terre, à la ville et aux villages urbanisés, pour le droit de circuler, et de recevoir toute la diversité, autour de Mare Nostrum, en affirmant une gouvernance alternative, participative et populaire au jour le jour dans la gestion de leur ville, pour les générations actuelles et celles futures..
Ces thèmes ont été soutenus par une importante participation d’élus-es locaux-les de la Tunisie, tel que les Maires de la Marsa, Slim Mihrzi, la Mairesse de Carthage, Hayet Bayoudh, la Mairesse de Nabeul, Houda Skandaji, le Maire de Hammam-Chot, Fethi Zagrouba, et Brahim Haj Hassan, Vice-Maire de Ghar El Melh, et de nombreux représentants des autorités locales du Maroc (Settat, Aiterkha, Gueltet Zemanour, Oued Amlil, Saka / Guercif, Ouarzazat, Fes, Bouhloutaza, Taglaft, Azrou, et beaucoup d’autres encore..).
Le succès de cette session fondatrice n’est pas celui de l’AIH uniquement, mais de tous les réseaux et organisations d’habitants avec les élu-es locaux-les qui y ont collaboré, que ce soit par leur participation que par le contenu de leurs interventions respectives, à Kouraich Jaouahdou, Mouna Mathari, Ilhem Ben Salah, Ilham Tahrzout, Abadallah Allali, Pedro Martin Heras, Fatou Diouf. Ainsi s’est elle conclue par la validation d’un Comité de pilotage provisoire chargé de travailler sur la Charte des Principes, les Lignes Guide et un Plan d’action 2019-2021. La prochaine réunion se tiendra à Marseille, en juillet 2019, parallèlement au sommet de l’Union pour la Méditerranée.
Au secrétariat de Africités, de CGLUA et de CGLU de favoriser ce processus de mise en place du Réseau, notamment informant les élus locaux concernés des pays riverains de la Méditerranée et appuyant la participation à la rencontre fondatrice de Marseille.

Intervenants
M. Abdellah Allali , Président Réseau Marocain pour le Logement Decent, Maroc
M. Cesare Ottolini,
M. Ilham Tarhzout, Réseau Marocain pour le Logement Décent, Maroc
Mrs. Ilhem Ben Salah, Présidente Commission Démocratie Participative, Commune de l’Ariana, Tunisie
M. Mike Davies , Coordonnateur pour l’Afrique anglophone de l’Alliance internationale des habitants
M. Mohamed Kouraich Jaouahdou , Président Association Action Associative, Tunisie Expert Consultant en communication et développement pour les ONG et la Coopération. Fondateur de l’Agence « Local & Global » et de l’ONG « Action Associative »
M. Mouchrik Elmostafa , Réseau Marocain pour le Logement Décent, Maroc
Mrs. Mouna Mathari, Présidente Commission communication médias, Commune de la Marsa, Tunisie
M. Olabisi Janet Williams, Spaces For Change, Nigeria
M. Pedro Martin Heras , Plataforma Afectados por la Hipoteca, Espagne
M. Soha Ben Slama,
M. Wilfred Olal Madigo, Bunge La Mwananchi, Kenya

Other source : IAI

Téléchargez la page au format PDF